A 28 ans, Nora Touré est business developer chez Sculpteo, entreprise française leader dans l’impression 3D. Après s’être installée dans la Silicon Valley en 2013 pour créer la filiale française de Sculpteo aux Etats-Unis, elle a fondé Women in 3D Printing, un réseau de femmes qui travaillent dans l’impression 3D.  Aujourd’hui, elle encourage les filles à devenir des makers. Interview.

Pourquoi avoir choisi de créer un réseau dédié aux femmes qui travaillent dans l’impression 3D ?

Quand je suis arrivée à San Francisco, j’avais besoin de me constituer un réseau. Petit à petit, j’ai réalisé que mes contacts féminins ne se connaissaient pas entre elles et il y a deux ans, j’ai décidé de créer Women in 3D Printing. Quand on est une femme dans la tech, on est souvent la seule dans les salles de réunion, les conf call ou les conférences. Ce réseau était aussi un moyen d’échapper à ce phénomène, en pouvant faire appel à une collègue pour nous accompagner lors d’un événement. Au sein du réseau, nous pouvons aussi être plus naturelles, alors que dans le milieu de la tech, les femmes ont l’habitude de mettre la barre très haute. Mais j’espère vraiment qu’un jour nous n’aurons plus besoin de ces réseaux féminins.


Read the full article here 

Advertisements

Spread the word. Share this post!

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

+